Le contrat de Dodi Lukebakio, prêté par le club belge d’Anderlecht au TFC, n’a pas été homologué. Le jeune ailier ne dispose que de la nationalité congolaise, et pas belge…

L’affaire a été menée dans les derniers instants du mercato d’été, le 31 août. Alors que le défenseur toulousain Uros Spajic était prêté à Anderlecht, l’ailier du club belge Dodi Lukebakio faisait le chemin inverse. Depuis, le jeune joueur, qui fêtera samedi ses 19 ans, n’a pas disputé de match officiel avec le TFC, ni en Ligue 1, ni en réserve (CFA 2).

Et ce n’est pas près de changer. En effet, Lukebakio ne possède que la nationalité de la République Démocratique du Congo (RDC), alors qu’il avait été présentécomme belgo-congolais par le TFC lors de son arrivée. Résultat : le prêt n’a pas été homologué par la Ligue de football professionnel française (LFP).

L’hypothèse de la sélection avec la RDC

« Il s’agit d’un joueur de la RDC, indique la LFP, contactée par 20 Minutes. Donc, pour pouvoir signer un contrat avec un club professionnel en France, il doit avoir une sélection nationale. Or ce n’est pas le cas. » La Ligue renvoie à l’article 552 de la charte du football professionnel (2016-2017), qui régit la situation des ressortissants des pays liés à l’Union Européenne par les accords de Cotonou.

Lukebakio aurait pu être qualifié malgré tout s’il avait pu justifier de « trois ans de licence amateur en France » comme l’indique le même article 552. Mais il n’a vécu qu’en Belgique jusqu’à cet été. Selon le journal belge La Dernière Heure, qui a « soulevé le lièvre », le club d’Anderlecht et la famille du joueur cherchent depuis des semaines à retrouver l’extrait de naissance égaré du jeune homme afin qu’il puisse demander la nationalité belge… En résumé, Lukebakio ne peut pas prouver qu’il a bien vu le jour dans la commune d’Asse, en région flamande…

La carrière toulousaine de cet ailier prometteur, prêté pour la saison sans option d’achat, semble dans l’impasse. Ses seules chances d’en sortir : obtenir la nationalité belge ou une sélection avec les Léopards de la RDC, renforcés récemment par l’ancien Toulousain Marcel Tisserand. « Tout le dossier devrait alors être recommencé », prévient toutefois la LFP.

Dans le meilleur des cas, Lukebakio ne pourra donc pas voir son prêt validé avant la prochaine période de mercato, au mois de janvier 2017… Reste une dernière question, cruciale : est-ce qu’Anderlecht a bien informé le TFC de la situation de Lukebakio au moment de la transaction ?

Laisser un commentaire

comments