Après le petit-déjeuner, le «Team 243-CHAN Rwanda 2016» de Florent Ibenge Ikwange et tous les membres du staff technique se sont retrouvés dans les belles avenues bordées d’arbres du boulevard aux alentours des Palais du Parlement et de la Justice non loin de l’actuel QG des Léopards, le Lemigo Hôtel. Ils ont effectué, ce qu’on appellerait en termes profanes, une bonne marche de santé.

Belle ambiance de camaraderie et de convivialité, à quelques heures du big-event de la journée à 15 heures précises, heure de Kigali, Goma, Bukavu, Kisangani et Lubumbashi. Il fera à cet instant 14 heures 00’ à Kinshasa, Matadi, Mbandaka, Bandundu-ville, etc. Toute la République sera en effet branchée sur Kigali pour connaître l’issue de la 1ère rencontre de quarts de finale du CHAN-Rwanda 2016 qui opposera le Rwanda, pays organisateur à la RD Congo. Déjà, la ville de Kigali s’éveille avec une effervescence sans pareille.

Ci et là, on entend déjà, des Vuvuzelas en excitation parfaite. D’ici le début d’après-midi, Kigali vivra l’un des moments les plus chaleureux de son histoire. Les Léopards RD Congo qui avaient pris possession depuis le mercredi 27 janvier 2016 des abords d’Amahoro National Stadium de Kigali, où se jouera le 1er quart de finales du CHAN-Rwanda 2016 au niveau du terrain annexe du stade précité, en gazon naturel, pour leurs entraînements jusqu’hier vendredi 29 janvier.

Ils n’ont eu droit qu’à une visite de reconnaissance de l’aire de jeu sans pouvoir s’entraîner dessus comme il en était le cas l’année dernière lors de la CAN-Guinée équatoriale 2015 à Ebebiyin. Au moins, ils ont eu des séances d’entraînements sur du gazon naturel et se sont procurés des chaussures adaptés à cet effet et ne se plaignent de rien.

PAS DES SOUCIS NI PRETEXTES FALLACIEUX.- Donc, pas des soucis à se faire. Encore moins au niveau des membres du staff technique, Florent Ibenge Ikwange en tête et son collège d’assistants : Raoûl J-P Shungu, Chicco Muteba, Mwinyi Zahera, Eugène Bulayimaet Papy Kimoto. Tous, ont déjà en tête, la bonne et belle manière de jouer le Rwanda, le battre et passer en force en demi-finales. Ils ne se font pas des prétextes fallacieux pour cause de l’aire de jeu comme de mauvaises langues le racontent, le Sg Barthélemy Okito Oleka et certains journalistes congolais présents à Kigali, qui passent leur temps à compter les cabarets de la place, le laissent croire aux Congolais.

Bien compris, le gazon naturel aura été une nouvelle donne avec laquelle les joueurs congolais devaient impérativement s’y adapter pour rallonger leur survie au CHAN-Rwanda 2016 et se retrouver dans le dernier carré continental pour faire honneur à la qualité de notre championnat national qui est l’un des meilleurs d’Afrique avec ceux des pays maghrébins. Les résultats des clubs congolais en compétitions continentales des clubs avec le TP Mazembe et l’AS V.Club le témoignent.

C’est du reste l’objectif premier de Florent Ibenge Ikwange qui voudrait d’un bien meilleur positionnement que lors du dernier CHAN-Afrique du Sud 2014 où les Léopards RD Congo avaient été sortis en quarts de finale par le Ghana (1-0). Cette année, on voudrait aller le plus loin possible, jusqu’en finale, pourquoi pas. Et tout passe par le Rwanda cet après-midi de samedi 30 janvier 2016. Les Congolais ne veulent pas rentrer au pays au mois de janvier…

MORAL BOOSTE PAR KAMBAYI ET OMARI.- Le moral est au beau fixe, surtout après le double passage, d’abord, de Son Excellence monsieur Denis Kambayi Cimbumbu, Ministre de la Jeunesse, des sports et loisirs de la RD Congo sur le terrain d’entraînement en fin de matinée du vendredi 20 janvier 2016 et, ensuite, du Président de la FECOFA, Constant Omari Selemani, dans la soirée, à l’hôtel Lemigo de Kigali. Leurs messages ont été forts, rassembleurs et mobilisateurs. Tout, pour l’intérêt supérieur de la Nation. Surtout qu’il y a encore dans la mémoire collective, deux défaites face au Rwanda à faire oublier aux Congolais cet après-midi.

Pour rappel, la rencontre et entre les Amavubi du Rwanda et les Léopards de la RD Congo renferme un arrière-goût revanchard pour les Congolais qui restent sur deux défaites d’affilée face au Rwanda. En effet, la RD Congo est encore redevable au Rwanda de deux défaites, sur un score identique de 1-0. D’abord, en phase finale de la CAN-Tunisie 2004, il y a de cela 12 ans, le avait pris le dessus sur la RD Congo sur le score de 1-0. L’unique et seul but victorieux avait été signé par un Congolais d’origine, un certain autrement nommé Saïdi.

La dernière défaite en date remonte à la confrontation amicale internationale avec les Amavubis du Rwanda, le dimanche 10 janvier 2016. Les Congolais avaient quitté Umaganda Stadium de Gisenyi très déçus. Ils n’y croyaient pas leurs yeux après la défaite sur le score étriqué de 0-1. Un but assassin, réussi à la 50’ par le capitaine Tuyisenge Jacques. Un but à contre-courant dans un match techniquement et tactiquement dominé largement par les Congolais ayant péché, cependant par un coupable manque d’efficacité offensive. Et, cela avait payé cash ! Ce qu’il faudrait éviter aujourd’hui, dans l’après-midi.

Ce samedi 30 janvier 2016, donc, ça passera ou ça cassera pour l’une des deux sélections nationales. En tout cas, pas pour les poulains de Florent Ibenge Ikwange qui y croient toujours. Pour cet après-midi, on reverra la grande équipe des Léopards des deux premières journées face à l’Ethiopie (3-0) et l’Angola (4-2). Les coéquipiers du Triple Brassard, le capitaine Joël Kimwaki Mpela veulent faire oublier aussi le dernier faux-pas de parcours du 25 janvier dernier face au Cameroun (1-3).#fecofa#Rdcongoleopardsfoot.com#

 

Laisser un commentaire

comments