Les Léopards de la RDC et les Fauves du bas-Oubangui seront aux prises le 4 septembre au stade des Martyrs de la pentecôte, dans le cadre de la dernière journée des éliminatoires de la CAN, Gabon 2017.

Pour rappel au match aller, les Léopards de la RDC étaient tombés à Bangui sur la marque de 0-2 pour le compte de la deuxième journée. A une journée de la fin de la phase éliminatoire, les deux sélections espèrent encore pour une participation de la phase finale de la CAN au pays des Panthères en 2017, du fait que les deux équipes occupent les deux premières places du groupe B. Le premier du groupe compostera directement son ticket pour la phase finale de la CAN au Gabon. Le match de la dernière chance s’annonce très difficile pour les Léopards, quoique le stade des Martyrs de Kinshasa soit le cadre prévu en vue d’abriter cette joute des éliminatoires de la CAN 2017. Cela s’explique par le fait que les joueurs évoluant au pays seront en pleine préparation physique, et cette période prend 2 ou 3 semaines. La plupart de clubs du pays reprendront aux environs du 15 août prochain, alors que le match se joue le premier week-end du mois de septembre (Les jambes seront lourdes). En ce qui concerne les joueurs évoluant en Europe (la majeure partie de l’équipe nationale), ce sera pratiquement le début de la saison sportive dans leurs championnats respectifs. A cet effet, ils risqueront de ne pas mouiller totalement le maillot, au contraire, ils presteront avec le frein à main, d’autant plus qu’ils cherchent à convaincre leur staff technique en ce début de saison, de sorte à être titulaire et à éviter des éventuelles blessures.

Il faut savoir que les Centrafricains viendront avec la stratégie d’imposer aux Léopards un jeu très rude, à la limite de la brutalité à l’image de celui de Bangui lors de la deuxième journée, joué pratiquement à la même période de l’année en 2015, perdu 2-0 sur une pelouse du stade de Bangui en friche. Toute cette réalité combinée à la fatigue de la préparation pendant la mi-saison et à la probable prudence de certains, à éviter les blessures, nous poussent à dire que le match du 4 septembre est à prendre au sérieux. Toutefois le travail psychologique revient au staff technique de nos fauves afin de remobiliser nos félins après cette longue période d’inactivité entre le match de Madagascar de la cinquième journée, et celui à venir du mois prochain en septembre.

Nous avons confiance en nos footballeurs qui sont de professionnels avérés et qui n’hésiteront pas à procurer encore une fois au public congolais du vrai bonheur en arrachant la qualification pour le Gabon.#Olivier Sefu#Rdcongoleopardsfoot.com#

 

Laisser un commentaire

comments