Kiassumbua Joël

Kiassumbua Joël

Kiassumbua Joël

Goalkeeper

Pied fort

Droit

Taille

1,90 cm

Poste

Gardien de but
Kiassumbua Joël Matched Played

Career

  • Nom Kiassumbua
  • Prenom Joël
  • Date de naissance 06-04-1992
  • Lieu de naissance Suisse
  • Nationalité Congolaise
  • Club actuel FC Lugano (Suisse)
  • Matchs joués par sélection 4

Overview

12004772_1494947190821042_3428697195147143490_n

Joël Kiassumbua est un footballeur international congolais né le . Il évolue au poste de gardien de but au FC Wohlen.

En mars 2015, il reçoit sa première convocation pour jouer avec la République démocratique du Congo, pays de son papa

Joel Kiassumbua est un des nouveaux espoirs de l’équipe nationale du Congo. Voici l’incroyable histoire du gardien de but.

Xhaka, Rodriguez, Seferovic? Avant l’automne 2009, ces noms étaient encore totalement inconnus en Suisse. Lorsqu’il y a 5 ans, l’équipe nationale des moins de dix-sept ans et son entraîneur Dani Ryser s’envolent pour la Coupe du Monde au Nigeria, les gros poissons d’aujourd’hui ne sont encore que des petits têtards dans la grande mare du foot.

Sept jeux et sept victoires plus tard, les jeunets reviennent sacrés champion du monde. Les derniers cœurs sont gagnés après le résultat héroïque 1-0 contre leur hôte le Nigéria. D’un seul coup, ces porteurs d’espoirs inconnus sont devenus des «titans».

Un parcours qui restera à jamais gravé dans la mémoire des joueurs suit l’accueil des héros à l’aéroport de Zürich. De importants politiciens reçoivent les champions du monde dans le Palais fédéral, des médailles de citoyens d’honneur sont décernées et des spots publicitaires sont tournés. À ce moment il suffit qu’un des membres de ce «boygroup du foot» invite à une séance d’autogrammes pour que les glapissements de jeunes filles transforment les galeries commerçantes en région de crise.

Une banque dans le but de Wohlen?

Ce fils d’une mère suisse et d’un père congolais est aujourd’hui gardien de but au FC Wohlen. Huit jours avant la fin de la saison, il se bat avec son équipe qui fut la surprise de la Challenge League et son entraîneur Ciriaco Sforza pour monter en division supérieure.

Pendant sa première saison en tant que premier gardien de but l’homme de 1m90 dispose de statistiques impressionnantes: sur jusqu’à présent 25 interventions il encaisse en moyenne seulement 0,96 buts par jeu. 12 fois aucun but adverse n’a été marqué.

Tout à coup il n’y a plus que la chute

Ce passé commence après le titre de champion du monde et ne connait longtemps qu’une seule direction: la descente. Pour commencer Kiassumbua est invité chez le club de première division Stoke City pour un entraînement à l’essai de deux semaines, mais le transfert échoue en raison du dédommagement d’apprentissage de 250’000 Francs suisse dû au FC Luzern. Ce dernier lui promet, après le titre de champion du monde une place dans le cadre de la première équipe, mais on l’abandonne quand même et le prête en hiver à Kriens. Lorsque son contrat finit en été 2011 le FC Luzern ne donne pas de nouvelles.

Puis les Grasshoppers manifeste un intérêt. Pour éviter le dédommagement d’apprentissage, Kiassumbua doit d’abord rejoindre le club partenaire FC Rapperswil-Jona dans la première division avant de faire partie des Grasshoppers une saison plus tard.

Bien que le plan paraisse malin, pour Kiassumbua il vire au cauchemar. En cinq parties pour Rapperswill-Jona il encaisse 14 buts adverses et ne fait pas souvent bonne figure. Habitant encore chez ses parents à Emmenbrücke, la seule logistique lui pèse.

Le point le plus bas n’est pas encore atteint

Kiassumbua tire la sonnette d’alarme. Cinq mois après avoir rejoint Rapperswil, il demande la résolution de son contrat. Il ne sait pas que le point le plus bas de son Odyssée l’attend et il reste optimiste.

Pendant les huit mois qui suivent Joel Kiassumbua est au chômage. Il prend un abonnement dans une salle de sport et entretient seul sa forme physique. Plus tard il trouve «asile d’entraînement» chez Winterthur et auprès du FC Emmenbrücke. Pendant cette période difficile Kiassumbua trouve de la force dans le soutien de sa famille dans sa croyance

Le retour en tant que Numéro 1 à Wohlen

Sa rédemption survient en septembre 2012 mais d‘ordre terrestre. David Sesa l’invite à l’essai pour un entraînement à Wohlen. Après une semaine le contrat est signé et Joel Kiassumbua devient le troisième gardien de but. Après avoir travaillé comme mannequin entretemps, il se concentre à nouveau pleinement sur le foot et grimpe avec persévérance les échelons hiérarchiques de l’équipe.

L’été passé, Ciriaco Sforza le nomme finalement nouveau Numéro 1. Il n’est pas étonnant que le gardien n’ai que des compliments à la bouche concernant son entraîneur

Maintenant même les Léopards appellent

Les performances de Kiassumbua le place aussi sur le radar de son deuxième pays d’origine le Congo. En mars dernier il est placé pour la première fois au sein de l’équipe nationale. Une journée de bonheur pour le gardien

Et c’est ainsi que Joel Kiassumbua débuta dans l’équipe des Léopards le 31 mars à Dubai lors du 0 contre l’Irak. Il se dit très impressionné par la mentalité africaine.

Laisser un commentaire

comments

Powered by Live Score & Live Score App