Interrogé par la radio Direct FM, Yeni Ngbakoto a confirmé qu’il était toujours motivé par un départ du FC Metz. Et ce malgré les nombreux témoignages des supporters messins qui souhaitent le voir évoluer en L1 avec les Grenats.

 

Depuis quelques jours, Yeni Ngbakoto a repris l’entraînement avec le FC Metz. Pourtant, son départ de son club de toujours ne fait quasiment plus aucun doute, surtout à un an de la fin de son contrat. Angers, Toulouse, Mayence (Allemagne) et QPR (Championship) se sont notamment déjà manifestés auprès de la direction messine qui attend une offre supérieure à celles déjà transmises pour céder l’un de ses meilleurs joueurs. Alors que le Mercato s’achèvera le 31 août et que le FC Metz a déjà recruté des potentiels remplaçants (Opa Nguette, Florent Mollet voire Yann Jouffre s’il est placé sur un côté), Ngbakoto a fait le point sur son avenir ce mardi au micro de Direct FM. « Tant que rien n’est bouclé je suis là. Mes agents discutent avec des clubs. Il y a eu des propositions que le club a jugées insuffisantes, a confirmé le milieu offensif de 24 ans. Cela fait partie des négociations. »

Ngbakoto : « La direction sait ce qu’elle veut »

« Maintenant, il faut être patient, a poursuivi celui qui a été élu par l’UNFP dans le onze-type de la saison passée en L2. J’avais émis le souhait de partir, c’est toujours le cas. Pour le moment, je reste concentré à 100% car il me reste un an de contrat. On ne sait jamais ce qu’il peut se passer dans le football. Je vais peut-être faire la saison avec le FC Metz donc je me prépare comme si j’allais la faire. Je me donne à 100% aux entraînements. Je ne suis pas du  genre à tricher. Il faut respecter toutes les personnes du club (…) La direction sait ce qu’elle veut. Il faut trouver un terrain d’entente pour arriver à satisfaire tout le monde. Cela va peut-être bouger dans les semaines à venir. »

Ngbakoto : « Je ferai une Greg Proment »

Le n°23 des Grenats a pu s’apercevoir que les supporters du club mosellan ne souhaitent pas le voir filer dans les prochains jours. En effet,un hashtag #YeniNoSeVa (Yeni ne part pas) est apparu lundi sur Twitter et a l’un des plus utilisés en France pendant la soirée. Une marque d’affection qui a touché celui qui pourrait prochainement évoluer avec la RD Congo, son pays d’origine. « Ça fait plaisir. J’ai toujours eu des bonnes relations avec les supporters. C’est très touchant. Quand je rentre sur le terrain, je pense à tout donner pour ce maillot mais aussi pour ces supporters qui paient leurs places et qui se déplacent pour voir du spectacle et des joueurs qui mouillent le maillot. Si je pars, je leur promets que je ferai une Greg Proment#Pierre Godfrin#Rdcongoleopardsfoot.com

Laisser un commentaire

comments