Cela fait désormais plus d’un an que Paul-José Mpoku a quitté la Jupiler Pro League à destination de la Serie A.

Polo , comment cela se passe-t-il pour vous à Vérone ?

« Très bien. J’ai vécu une première partie de saison un peu compliquée suite à quelques blessures dont ma fracture de la pommette et quelques entorses qui m’ont empêché d’être à mon meilleur niveau d’entrée de jeu. En dehors du terrain, je me plais bien à Vérone qui est une belle ville. J’ai même commencé à apprendre l’italien. »

En 2016, vous avez pris part à tous les matches du Chievo.

« Oui, je reviens petit à petit (NdlR : il a joué son premier match complet le week-end dernier contre la Genoa, 1-0) . Il me manque juste ce petit but ou un assist pour vraiment lancer ma saison. »

« Je suis un joueur plus complet aujourd’hui. Après avoir joué la descente avec Cagliari, je suis arrivé dans une équipe un peu plus joueuse, le Chievo, au sein de laquelle je dois confirmer. Mais c’est différent du Standard où on jouait les premiers rôles » a expliqué Polo dans les colonnes de la dh.
« Ici, le premier objectif est d’abord le maintien et de ce point de vue-là, on s’en sort super bien. Mais tout est différent. Ici, il faut d’abord penser à défendre. Cela n’a pas été simple pour moi qui n’ai jamais eu l’habitude de me battre contre la relégation. Au Standard, on devait jouer le premier ballon, ici, on doit davantage remporter le deuxième. »

 

Paul-José Mpoku a représenté le Congo voici peu. « En théorie,

je ne reviendrai pas sur ma décision. »

« Lorsque je jouais au Standard, j’espérais qu’on m’appellerait chez les Diables. Ce n’est jamais arrivé et

je suis très heureux d’avoir opté pour le Congo. Cette génération est talentueuse, nous avons du potentiel et mon ambition est claire: je veux disputer la prochaine Coupe du monde et remporter la Coupe d’Afrique. »dit-il dans La Dernière Heure.

 

Laisser un commentaire

comments