Samedi dernier en la salle des conférences de la Fédération congolaise de football association, le docteur Jean-Pierre Bungu Kakala, médecin de l’équipe nationale de football et responsable du Centre national de médecine des sports, a fait une communication sur les aspects médicaux de la Coupe d’Afrique des nations qui se déroulera au Gabon à partir du mois de janvier prochain.

En présence de Jean-Florent Ibenge Ikwangi, sélectionneur des Léopards, le responsable de la santé des Fauves en compétition, a voulu lever les zones d’ombre et sensibiliser  sur les problèmes médicaux susceptibles de se poser au cours de la compétition, ainsi que de la sécurisation médicale.

Pour ce faire, il s’est inspiré des enseignements reçus lors du 5ème congrès médical de la Confédération africaine de football qui s’est tenu au Caire les 14,15 et 16 octobre 2016.

Dr Bungu a planché sur les dernières instructions de la FIFA et de la CAF qui demande la sécurisation médicale de la CAN, d’abord par la mise en disponibilité du dossier médical de chacun de 35 joueurs retenus puis des 23 sélectionnés par un examen médical pré-compétition. Un dossier qui doit être envoyé à la commission médicale de la Confédération africaine.

Ce qui demande un travail de collaboration conjoint entre la commission médicale fédérale et la commission nationale anti-dopage. Cette corbeille d’examens des joueurs, des Léopards dans le cas d’espèce, avant la CAN, a pour mission  » de transformer le bon départ en succès « .

La démarche consiste également en un travail de sensibilisation des athlètes.  Comme, par exemple, dire aux joueurs de ne prendre aucun médicament sans l’avis du corps médical de l’équipe nationale.

On notera que le 5ème congrès médical de la CAF de la capitale égyptienne a eu comme thème  » Comment prendre un bon départ devant une lésion traumatique aigue du genou « .#JC Lomboto#Rdcongoleopardsfoot.com#

Laisser un commentaire

comments