Pour le patron du sport-roi congolais, Constant Omari Selemani, à la veille de prochaines et aussi importantes échéances de la Nationale congolaise, en route pour la Coupe du monde de la FIFA dont la phase finale se jouera en Russie, en 2018, il s’offrait ainsi une superbe opportunité «d’afficher solennellement nos ambitions au regard de la phase ultime d’un long cheminement, un processus amorcé dès lors en sourdine, sur fond d’une série des réformes, particulièrement autour de l’équipe nationale congolaise, les Léopards, notamment à travers la re-nationalisation des membres du staff technique dont on apprécie aujourd’hui à sa juste valeur les retombées positives».

PHASE INTERMEDIAIRE A SOIGNER.- Certes que la Coupe du monde-Russie 2018 demeure la phase ultime des ambitions de la RD Congo. Mais, il y a aussi et d’abord, la phase intermédiaire qui arrive au galop et qui n’est autre que la Coupe d’Afrique des nations, la CAN-Gabon 2017 à la suite du Championnat d’Afrique des nations, CHAN-Rwanda 2016 d’heureuse mémoire. C’est déjà, en moins de vingt jours, la 6ème et dernière journée de ces Eliminatoire de la CAN-Gabon 2017 qui opposera, le 4 septembre 2016 à Kinshasa, au Complexe omnisports du stade des Martyrs, les Léopards de la RD Congo aux Fauves de Bas-Oubangui de la République centrafricaine. Une rencontre aux allures d’une belle revanche pour les nôtres, battus au match aller à Bangui (0-2), l’année dernière.

La défaite du match aller de la 2ème journée face aux Centrafricains est la seule et unique défaite congolaise au cours de ces éliminatoires. Elle garde un arrière-goût très amer. Un triste souvenir à oublier dans la nuit du 4 septembre 2016. Le Président Constant Omari Selemani y tient mordicus. Il en a du reste parlé : «Nous sommes dans un cheminement depuis un certain temps. La RD Congo n’a plus des raisons de ne plus afficher nos ambitions réelles d’aller à la Coupe du monde en Russie. Mais, nous devons d’abord réussir la phase intermédiaire, réussir notre prochaine CAN-Gabon 2017 en commençant par nous qualifier le 4 septembre prochain face à la RCA, en match nocturne qui commencera à partir de 18 heures 30’, sur décision de la Confédération africaine de football (CAF) en quête du meilleur 2ème qui pourra sortir de 4 groupes dont le nôtre».

IL S’EST FAIT HARA-KIRI.- Au regard de tous les enjeux de l’heure autour du Onze national, la Président de la FECOFA, Constant Omari selemani se fait hara-kiri et annonce son« modus operandi » pour atteindre ce noble objectif qu’est une nouvelle participation de la RD Congo à une phase finale de Coupe du monde, pour la deuxième fois, 42 ans après celle en Allemagne en 1974. «A cette époque comme à ce jour, c’est l’aboutissement de tout un processus, a précisé le Président de la FECOFA. Pour aller en Allemagne, feu le Président Joseph-Désiré Mobutu avait amorcé une série des réformes à son avènement après 1965 en rappelant au pays tous les talentueux footballeurs congolais expatriés au pays afin de donner une nouvelle impulsion à notre football. En 1968 déjà, on était une première fois sur le toit du continent avant d’atterrir au Mundial allemand en 1974. C’était la maturation de tout un cheminent. Aujourd’hui également, nous estimons avoir atteint une phase de maturation de notre football depuis l’amorce, il y a quelques années, de sa refondation… ».

LA MAIN TENDUE DU PRESIDENT.- Au cours de sa conférence de presse, le Président Constant Omari a bien livré l’ensemble des actions qu’il compte entreprendre pour atteindre l’OBJECTIF RUSSIE 2018 : «Car, à ce jour, nous devons regarder, tous, dans la même direction, pour l’intérêt supérieur de la Nation. Nous en profitons d’ailleurs pour adresser tous nos remerciements au Gouvernement de la République, spécialement en rapport à l’équipe Seniors A, qui comprend désormais l’importance, la haute portée de la responsabilité sociétale, mieux, sociale du football dans notre pays. Pour preuve, les nombreuses marques de reconnaissances de la mère-Patrie au travers des titres et décorations citoyens ».

AMBITIONS REVUES A LA HAUSSE.- Les ambitions du football congolais doivent désormais être revues à la hausse. Pour Constant Omari Selemani qui y est revenu plus d’une fois au cours de sa conférence de presse, «il y a lieu d’éviter désormais l’auto-flagellation qui dépasse les ambitions individuelles. C’est pour cela que nous devons nous ouvrir à tout le monde. Nous avons ainsi une série d’actions à mener aussi bien en direction de nos populations que de nos jeunes Binationaux de la diaspora en passant naturellement par le Gouvernement de la République, premier sponsor de l’Equipe nationale ; par tous les acteurs et opérateurs du football (Dirigeants, encadreurs, sympathisants supporters etc.). Nous allons donc rencontrer tout le monde, de toutes les tendances indépendamment des philosophies des uns et des autres vis-à-vis de la Fédération. Naturellement, nous devrions nous appuyer sur la presse sportive, partenaire privilégié. Il y a donc une dynamique positive à impulser… ».

D’AUTRES QUESTIONS DE BRULANTE ACTUALITE.- L’occasion faisant le larron, le Président de la FECOFA, Constant Omari Selemani ne s’est pas empêché d’aborder, dans ses échanges avec les chevaliers de la plumes quelques aspects liés au calendrier des Léopards RD Congo à partir du mois prochain avec la fin des éliminatoires de la CAN-Gabon 2017 et le début de celles de la Coupe du monde en octobre face à la Libye à kinshasa avant la sortie en Guinée en novembre ; l’organisation du prochain championnat de la Linafoot notamment en ce qui concerne la revisitation des textes règlementaires et l’octroi de la Licence CAF de club ; le partenariat en examen entre le Ministère de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel avec la FECOFA en vue du lancement prochain des championnats interscolaires ; les questions de sureté et de sécurité dans nos stades particulièrement lors du match de nuit, fait rarissime à Kinshasa depuis des lustres, lors de la rencontre RD Congo vs RCA ; les missions de Son Excellence monsieur Aziz Makukula, Ambassadeur du football congolais affecté également auprès du staff des Léopards Pro-Séniors A ; les Projets Community et Fan-Zones de la FECOFA autour des Léopards ; de la Super Coupe du Congo à Kindu qui se jouera finalement le 28 août 2016, nullement une décision politique comme le font croire les rumeurs à travers la ville ; de l’absence de la FECOFA aux inaugurations des stades municipaux de la capitale ; et… du Plan B de la FECOFA en cas de défaillance des partenaires.#Fecofa#Rdcongoleopardsfoot.com#

Laisser un commentaire

comments