Après le départ de quatre joueurs, Papy Niango Iziamay, le ministre des Sports, a été désigné par  la Fédération congolaise de football comme le responsable de cette crise. « Tous les ratés du présent stage lui sont imputés. En grande partie, il refusait de signer les ordres de mission des Léopards seniors [pour les matches en Tanzanie et au Nigeria le 28 mai, des U20 en Tanzanie le 31 mars et U 17 pour un tournoi au Cameroun, ndlr]. Il n’a pas accepté la décision du staff technique  pour affréter un avion de Congo Airways, évoquant des raisons de trésorerie publique », explique un membre du service communication de la FECOFA.

« La fédération a donc dû se débrouiller pour financer les déplacements de mars des A, des U 20 et des U 17. Les Léopards n’ont d’ailleurs pas touché leur prime. Les joueurs et le staff des A se demandent pourquoi, alors que depuis des années, on faisait en sorte de mettre en place des conditions professionnelles pour également attirer en sélection congolaise des joueurs nés en Europe. En RDC, des gens se demandent s’il n’y a pas des raisons politiques à l’attitude du ministre », intervient Domo Landu, secrétaire général de l’Union des Footballeurs Congolais (UFC), lequel rédige actuellement un rapport qu’il adressera prochainement à la Fédération internationale des associations de footballeurs professionnels (FIFPRO).

Laisser un commentaire

comments