L’entraîneur de la RDC, Jean Florent Ibenge, a confié au cours de la conférence d’après match qu’il « fallait un milieu récupérateur et deux latéraux pour empêcher les Angolais de monter dans les couloirs extérieurs ».

En livrant ses plans de bataille, le technicien congolais a dit que les matches ne se ressemblent pas avant d’expliquer que « l’équipe a faibli en deuxième mi-temps simplement parce que l’adversaire est monté plus haut et les Léopards avaient instinctivement reculés…. C’est un manquement, il faut qu’on apprenne à conserver le ballon. Ce sont des choses qu’on doit réparer. Je n’étais nullement nerveux, j’étais en train de pousser les joueurs », a-t-il soutenu. Depuis 1974, on ne s’est jamais qualifié comme ça, a-t-il rappelé. On a le temps de se reposer. Il n’y a pas de mathématique en football, les matches ne se ressemblent pas Il y a beaucoup d’ingrédients. Je ne peux pas faire comme mon collègue de l’Angola qui a minimisé notre victoire contre l’Ethiopie. »

Junior Baometo (latéral droit des Léopards), lui, a exprimé son étonnement : « Je ne comprends pas ce qui est arrivé pour qu’on encaisse deux buts. Lomalisa était fatigué. Avant le match, on avait reçu des consignes de la part du coach. Ca me fait beaucoup de joie. J’étais déterminé, je suis sûr et certain que j’irai jusqu’au bout. On ne minimise aucun adversaire, mais on reste serein. »

Pour sa part, José Antonio Kilamba, entraîneur d’Angola : « On a bien commencé le match, mais le problème s’est posé à la finition. Pendant la deuxième mi-temps, on a marqué deux buts. On avait gagné la RDC en amical l’année dernière, mais le Congo est fort. La défaite contre le Cameroun nous a démoralisés. Nous, nous avons marqué deux buts contre la RDC.

Alors que l’Ethiopie ne l’avait pas fait. » Le capitaine angolais Adriano Belmiro Duarte a parlé de la malchance : « En Angola, on avait gagné, mais, ici, on n’a pas eu la chance. Le limogeage de l’ancien sélectionneur est en partie à la base de la contreperformance. » Quant à Hervé Junior MENOM, journaliste à Radio Sport Info (Douala/Cameroun) : « L’équipe congolaise est une équipe formidable.

Un match très équilibré, il y a eu élaboration de jeu, construction de jeu de la défense au milieu de terrain. Il y avait des garçons tels que Yannick Bangala qui a été exceptionnel, Héritier Luvumbu, n’en parlons même pas. La RDC est une équipe qui a de l’ampleur, elle fait peur, ça je peux vous rassurer. Il y a aussi l’esprit individuel avec le géant attaquant Jonathan Bolingi Mpangi qui est buteur ce soir, le tout emmené par le capitaine Joël Kimwaki qui mérite sa présence chez ses petits-frères et les encadre bien avec le gardien qui rappelle Kidiaba. Bref c’est une belle équipe.

Je vais vous dire la vérité. Il faut que le Cameroun gagne d’abord l’Ethiopie. Mais avec la RDC ça promet un match exceptionnel, électrique même entre les deux équipes, deux pays qui se connaissent très bien, mais il y a cet avantage chez  les Congolais. Ils sont favoris, car ils jouent longtemps ensemble. Avec leur public ça va chauffer.#kayu#Rdcongoleopardsfoot.com#

Laisser un commentaire

comments