Le sélectionneur national, qui n’a pas été ménagé des critiques de tout bord que ce soit de la presse nationale ou de l’opinion publique sportive, son équipe se tire plutôt bien avec un bilan chiffré correct.

 

« On est déçu de ne pas aller en Russie. On était à un point près, je dirais même à un but près du Mondial. Parce qu’avec un but de la Libye, on était qualifié. Il faut maintenant tirer les leçons de ces éliminatoires et aller de l’avant ».

En 6 matches, les Léopards ont remporté 4 victoires, dont 2 à l’extérieur, ont concédé un nul et une défaite, terminant 2ème de leur groupe derrière la Tunisie (14pts).

Les Congolais sont également la meilleure attaque de ces éliminatoires, Zone Afrique, avec 14 buts en 6 matches.

Mais il a été reproché au Coach Ibenge la gestion de certaines rencontres, notamment celle du 5 septembre à Kinshasa face à la Tunisie (2-2).

« Je ne me reproche pas grand chose au sujet de ce match. Sa gestion a été dictée par les faits. On commence le match, à la mi-temps Mubele se blesse… Juste après Chancel Mbemba se blesse. Un deuxième changement s’impose à moi. Et au moment où on envoie Padou Bompunga à l’échauffement pour stabiliser le milieu de terrain comme Mpoku était fatigué, Kakuta se blesse. Les événements nous ont pris de court. On ne peut pas maîtriser les blessures ».

S’est il senti suffisamment soutenu?

« Je n’ai pas l’habitude de pleurnicher. Je voulais aller à la Coupe du monde. J’ai dit que les choix des joueurs c’était moi, mais pour le reste, chacun devait jouer sa partition… Après l’élimination, tout le monde rejette la faute sur l’entraineur alors que j’ai fait de mon mieux sur le terrain. Beaucoup de choses se sont passées en dehors du terrain… Je ne les évoquerai pas ici. Mais je pense que tout le monde n’a pas forcément fait son travail… Au finish, je me contente de mon travail, je suis responsable, j’assume ».

Et son avenir à la tête des léopards?

Jean-Florent Ibenge se montre très évasif.

« On verra bien à la fin du contrat (2018). Certains veulent que je parte mais beaucoup plus veulent que je reste aussi. Ce n’est pas si simple. J’ai eu des offres largement plus importantes que mon contrat actuel. Mais je suis resté pour aller le plus loin possible avec ce groupe. J’ai le pays chevillé au corps mais j’ai aussi ma vie. Donc je verrais. Présent sur le banc de Léopards à la CAN 2019 ? On verra bien ».#Thierry Kambundi#Rdcongoleopardsfoot.com#

Laisser un commentaire

comments