Héritier Luvumbu Nzinga, attaquant de l’Association sportive V.Club de Kinshasa, a regagné la capitale le week-end dernier en provenance du Royaume de Belgique. Où il a suivi des séances de rééducation et de kinésithérapie, depuis fin 2016, sur sa jambe opérée à la suite d’une blessure contractée lors de la 4ème édition du Championnat d’Afrique des nations  l’année dernière au Rwanda.

Aux dernières nouvelles, il s’avère que le processus de guérison du footballeur a atteint dans sa dernière étape. Héritier reprend les entraînements désormais doucement avec le groupe. Avec beaucoup de musculation et de kinésithérapie pendant au moins trois semaines.

Son retour à la compétition se fera progressivement en tenant compte de l’évolution de sa jambe. Cependant, il est presqu’acquis que les Moscovites ne sont pas loin de revoir ce goal-getter remettre le maillot vert et noir. En cette saison qui voit les Dauphins noirs engagés au championnat national et la Ligue des champions de la Confédération africaine de football.

Luvumbu, rappelons-le, a été victime d’une rupture des ligaments croisés lors du match des quarts de finale  qui a opposé les Léopards de la République démocratique du Congo aux Amavubi du Rwanda l’année dernière au grand stade Amahoro de Kigali.

Une rencontre très disputée que les Congolais ont remporté à l’issue des prolongations grâce à un coup de tête de Padou Bopunga. La compétition remportée, il avait été décoré avec tout le groupe au Palais de la Nation avant que le Trésor Public l’intervention chirurgicale sur sa jambe en Europe qu’il avait rejoint sous la conduite du docteur Jean-Pierre Bungu Kakala, le médecin de l’équipe nationale senior de football.

Avant sa blessure, Héritier avait été l’un des meilleurs joueurs  des Léopards lors de la phase de poules, proclamé homme du match à l’issue de la rencontre entre la RDC et l’Ethiopie à Butare. Son retour promis sur le tapis vert ne pourra que réjouir les Véclubiens en particulier et les sportifs en général.# JC Lomboto#Rdcongoleopardsfoot.com#

Laisser un commentaire

comments