Les Léopards de la RDC se sont neutralisés ce mardi 5 septembre avec les Aigles de Carthage de la Tunisie, dans le cadre de la 4e journée du groupe A des éliminatoires de la Coupe du Monde-Russie 2018. Ce score place les Congolais dans une situation délicate. Ils sont obligés de gagner les deux matches et espérer une défaite tunisienne.

A l’issue de la Rencontre, Cédric Bakambu, déçu par les résultats, reconnait que la situation de la RDC dans ce groupe est délicate.

« Je suis frustré. On n’a qu’à s’en prendre à nous-mêmes.  C’est impardonnable. On est dégouté. Deux  buts en moins de cinq minutes, c’est inexplicable. Je ne sais quoi dire », regrette l’attaquant Congolais.

De son côté, Florent Ibenge, sélectionneur de la RDC reconnait qu’avec cette défaite, les Léopards n’ont plus leur destin en mains.

« Avec ce match nul, nous n’avons plus notre destin en mains. Nous avons beaucoup reculé et nous prenons les deux buts en trois minutes», analyse Florent Ibenge.

Film du match

Les Congolais débutent la rencontre avec une pression haute dans le camp tunisien. Cette entame du match va payer à la 9ème minute. Sur un coup franc, Chancel Mbemba, capitaine du jour, ouvre le score. Le stade des Martyrs exulte.

Après avoir dominé les trente premières minutes, les congolais vont laisser le ballon aux Tunisien qui deviennent maitres du milieu de terrain. La domination des Aigles de Carthage ne donne rien. Les score à la pause est à l’avantage des locaux (1-0).

Au retour des vestiaires, les Léopards reviennent avec les intentions d’alourdir le score. A la 47ème minute, Paul José Mpoku trompe le gardien et permet à la RDC de prendre une option sérieuse pour la qualification à la coupe du monde Russie 2018(2-0).

Blessure de Chancel Mbemba, le tournant du match

Les Tunisiens sonnés par cette deuxième réalisation congolaise vont se ruer à l’attaque et prendre le contrôle du milieu de terrain. A la 55ème minute, Chancel Mbemba sort sur blessure. Il est remplacé par Rémy Mulumba.

La sortie du milieu récupérateur congolais sera fatale à son équipe. Le milieu est devenu poreux et les Tunisiens ont commencé à inquiéter Ley Matampi, le gardien Congolais. D’abord par des tirs non cadrés ou stoppés par Matampi. Ils trouvent la faille à la 77ème minute et réduisent  le score(2-1).

Deux minutes plus tard, les tunisien vont égaliser, rendant le Stade des Martyrs aphone. Les Tunisiens ratent même, dans les temps additionnels, l’occasion du troisième but, synonyme d’une victoire.

Les Aigles de Carthage repartent avec un précieux point et gardent la tête du groupe A. les Léopards, eux, espèrent un faux pas de leurs adversaires du soir pour aller en Russie en 2018.#radiookapi#Rdcongoleopardsfoot#

Laisser un commentaire

comments