Les Léopards seniors Messieurs ont effectué lundi 28 août à Rabat (Maroc) leur première séance d’entrainement en prévision du match RD Congo -Tunisie de ce vendredi, dans le cadre des éliminatoires Mondial Russie 2018. Le coach des Léopards s’est dit prudent mais déterminé à remporter la victoire à Tunis.

«C’est une nouvelle équipe,  avec un nouvelle entraineur, un nouveau système de jeu. C’est difficile pour nous, parce qu’on ne les connait pas bien. Mais, nous allons en Tunisie pour avoir trois points, puisqu’on est dans un championnat. Nous dévons plus compter sur nous, sur notre jeu, la façon qu’on aura les moyens de se défendre, afin qu’on rentre avec des points.»

Répondant à une question # sur la non convocation de Dieumerci Mbokani Bezua pour cette double confrontation comptant pour la 3ème et 4ème journée de ce tournoi, Jean Florent Ibenge est clair et précis sur la question.

 

« Son absence est toute simple. Après la Coupe d’Afrique des Nations au Gabon (Can), il a souhaité de n’est plus être avec la sélection », a répondu le sélectionneur national.

 

Le sélectionneur national, Jean-Florent Ibenge Ikwange, a réuni pour ce faire 28 joueurs qui feront cette campagne. Il est revenu sur  l’épineux problème des choix. Il a signifié clairement qu’il fallait s’en tenir à ceux qui ont été choisis pour cette double explication et de leur donner un maximum d’attention pour que ces derniers se sentent soutenus, gage d’un meilleur rendement sur le terrain.

« Il ne faut pas se focaliser tellement sur des joueurs qui ne sont pas là, soit pour une baisse de forme soit par manque de temps de jeu. Il y a deux matchs à faire. Il faut donner la confiance à ceux qui sont là. Le choix pose toujours question. On suit les joueurs et une fois qu’on a choisi, en âme et conscience, il faut leur donner toute la confiance possible pour qu’ils gagnent le match. Il ne faut pas commencer à dire, il nous manque celui-ci ou celui-là. Et nous l’avons montré dans un passé récent que tout le monde pouvait amener sa pierre à l’édifice. Donc quand un joueur n’est pas là, les autres doivent prendre le flambeau et continuer, sinon on serait tout le temps à regretter l’absence de Bolasie. Ce dernier sera avec nous, pas sur le terrain mais sur le banc pour pousser les autres », a-t-il spécifié.

 

Laisser un commentaire

comments