2

La quatrième édition du Championnat d’Afrique des nations appartient à l’histoire. Les Léopards de la RDC ont remporté le sacre de cette compétition réservée aux joueurs évoluant dans les championnats du pays. La fête du trophée des champions est passée, place aux à-côtés du Chan Rwanda 2016. Nos notes de voyage de la semaine débutent avec la plainte que le sélectionneur national de Léopards, Jean-Florent Ibenge, compte porter contre le Secrétaire général aux Sports et Loisirs, Barthélemy Okito. 

Le sélectionneur national de l’équipe A et A’ de l’équipe de football de la RDC, Florent Ibenge, est content du sacre remporté par ses poulains au Rwanda mais il n’a jamais oublié des accusations gratuites portées contre sa personne lors du dernier match du groupe B contre le Cameroun. En effet,les Léopards de la RDC ont perdu devant les Lions Indomptables du Cameroun à Huye Stadium.  Bien que qualifiés pour le second tour, cette défaite des Congolais a été interprétée de plusieurs manières dans les milieux sportifs, sur place au Rwanda et en RDC.

A en croire le patron du staff technique de Léopards, les déclarations faites à Butare par le secrétaire général aux Sports et Loisirs, Barthélemy Okito, semble-t-il devant les témoins et faisant croire que le technicien congolais et les dirigeants de la Fédération congolaise de football association avaient vendu le match contre le Cameroun a souillé sa personnalité. Ces déclarations ont même failli déstabiliser le groupe, apprend-on. Ainsi Florent Ibenge a décidé de porter plainte contre le patron de l’administration des Sports. « Trop c’est trop, il est temps que l’homme qui a accusé Ibenge d’avoir vendu le match de la troisième journée du Championnat d’Afrique des nations contre le Cameroun le prouve devant la justice afin que l’opinion sportive soit fixée une fois pour toutes. Au cas contraire, il paiera les dommages et intérêts », a lâché un proche de l’entraîneur Ibenge. Pour lui, ceux qui ont critiqué Ibenge à tort ne devaient pas bénéficier de la Jeep Prado TXL….

 

Soutiens à Ibenge

Pourquoi avoir fait ces déclarations sans preuve ? Pourquoi l’équipe devait gaspiller de l’énergie au moment où on était déjà qualifié ? Ce sont les questions que bon nombre d’amoureux du sport-roi se sont posées après la défaite de la RDC devant le Cameroun. Et pourtant, les observateurs avertis étaient prévenus en suivant la conférence de presse d’avant match d’Ibenge à Huye Stadium. Le technicien congolais avait déclaré, lors de la conférence de presse d’avant match à Huye Stadium, qu’il mettrait au repos ses cinq joueurs titulaires qui avaient écopé des cartons jaunes au cours des deux premiers matches de la compétition afin d’éviter qu’ils ratent le match des quarts de finale.

Florent Ibenge n’avait-il pas agi par rapport à l’article 42.2 du règlement de la compétition du Chan ? Celle-ci stipule que « Les avertissements reçus au cours des matches de la compétition de qualification n’entrent pas en ligne de compte pour les matches de la compétition finale. A la fin de la première phase du tournoi final (matches de groupe), les avertissements reçus sont annulés pour la suite de la compétition. Toute fois, les joueurs ayant reçu deux avertissements purgeront le match de suspension ».

Heureusement, sur place à Huye, le patron de l’équipe A et A’ qui avait qualifié la RDC face au Rwanda, pays organisateur, en demi-finale étaient soutenu par plusieurs personnalités du monde sportif dont le gouverneur du Sud Kivu, Marcellin Chissambo, le coordonnateur de Léopards, Théobald Binamungu ainsi que le ministre des Sports, Denis Kambayi, à son retour au Rwanda.

Le chef de l’exécutif provincial du Sud Kivu, Marcelin Chissambo, s’était exprimé en ces termes : « Moi j’étais certain qu’on allait se qualifier même s’il y a eu ceux qui ont dit à tort que l’entraîneur Florent Ibenge de Léopards de la RDC avait vendu le match de la dernière journée du groupe B contre le Cameroun. D’abord un match coûte combien ? Moi je crois que dans tout ce qu’on dit il faut faire attention à la personnalité de quelqu’un », a-t-il lâché.

Quant au coordonnateur de Léopards de la RDC, Théobald Binamungu, il a déclaré que le football doit être laissé aux footballeurs. « Il faut laisser le football aux footballeurs. Les gens qui ont dit que le coach Ibenge se fait vendre, Constant Omari et Théobald Binamungu se sont fait vendre contre le Cameroun. Nous pensons que la réalité sur terrain a prouvé le contraire.» a-t-il souligné.

Le ministre Kambayi avait carrément demandé à ses collaborateurs de se concentrer sur la future rencontre de la RDC au lieu de revenir sur ce qui est passé.#jerry kalemo#Rdcongoleopardsfoot.com#

 

Laisser un commentaire

comments