Le sélectionneur de la sélection U17 de la RDC, Éric Tshibasu, et son adjoint, Gento Kambala, disposent d’un peu moins d’une semaine pour apprêter son groupe pour le tournoi de l’Uniffac du 25 au 31 juillet à Brazzaville.

Les Léopards football de moins de dix-sept ans de la RDC ont entamé, le 19 juillet, à Kinshasa leur préparation en vue de la participation au tournoi de l’Union des fédérations de football d’Afrique centrale (Uniffac). Le tournoi va réunir, du 25 au 31 juillet à Brazzaville, les pays de la sous-région Afrique centrale. Il s’agit, entre autres, du Tchad, du Cameroun, du Gabon, de la RDC, du Congo Brazzaville hôte de l’édition 2016 de cette compétition qui, en fait, renaît de ses cendres depuis la tenue de son assemblée générale à Douala au Cameroun en début juillet. Des incertitudes planent encore sur la participation de la République Centrafricaine, de la Guinée Bissau et du Sao-Tomé & Principe.

Le sélectionneur des Léopards U17, Éric Tshibasu, conduit les premières séances d’entraînement de ses jeunes joueurs avant de traverser le fleuve en direction de Brazzaville. «Présélectionnée depuis la fin de l’année passée, l’équipe nationale des moins de 17 ans de la RDC a déclaré forfait aux éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations et de la Coupe du monde de la catégorie. Et la Fédération a cherché absolument à ne pas tuer l’équipe, c’est ainsi qu’elle l’a inscrite au tournoi de l’Uniffac qui va se dérouler au Congo Brazzaville. Nous sommes donc en pleine préparation de l’équipe pour ce tournoi », a-t-il confié à la fin de la séance d’entraînement du 20 juillet au stade des Martyrs. Et il a indiqué : « Les joueurs sélectionnés viennent des provinces environnantes, du Kongo central, du Bandundu notamment le meilleur buteur du Bandundu. Malheureusement, les joueurs de Goma, de Lubumbashi et d’une école de football de Kisangani qu’on avait repérés n’ont pas pu rejoindre le groupe. Je pense que lors des prochaines activités, on pourra avoir d’autres joueurs, car l’équipe nationale n’est pas de Kinshasa mais de tout le Congo.

Éric Tshibasu a précisé : «La séance d’entraînement du mardi a consisté à la remise en forme physiquement parce qu’il y a des joueurs qui ont arrêté l’entraînement depuis très longtemps, malheureusement on a que quatre jours d’entraînement, ça va donc être difficile. Et ce mercredi, on a plus essayé plus de travailler la cohésion, le redoublement des passes, chercher un fond de jeu afin de trouver une philosophie de jeu qu’on pourra développer au tournoi ». Et le sélectionneur de souligner le but premier de la sélection U17 de la RDC : « N’oublions pas que ce sont des joueurs U17, ils sont d’abord là pour apprendre, on a envie de gagner certes, mais le but est de les former, de les corriger et de les amener à être prêts dans quatre ou cinq ans pour l’équipe nationale A ou la sélection A’ des locaux, récent vainqueur du quatrième Championnat d’Afrique des nations (Chan) au Rwanda, comme l’ont fait leurs prédécesseurs, le cas de Meschak Elia qui est passé par la sélection U20, de Rashidi du FC Renaissance du Congo chez les U17, et Lomalisa chez les U23 (Espoirs) et qui fait partie des vainqueurs du Chan 2016. C’est donc ça le but et on espère dans quatre ou cinq ans, ces jeunes U17 ramèneront au pays une Coupe d’Afrique des nations ou un autre trophée du Chan, ou encore une qualification pour la Coupe du monde ».

Jouer avec le cœur…

La RDC ne se rendra pas à Brazzaville en victime expiatoire. « À Brazzaville, nous irons apprendre, fréquenter les meilleures sélections d’Afrique centrale de la catégorie ; nous sommes des compétiteurs, nous irons donc jouer, nous n’y seront pas en victime expiatoire, mais le but premier est de décomplexer les jeunes de ce haut niveau international, on ne peut cependant pas ignorer que toutes les équipes qu’on va rencontrer au tournoi sont en préparation depuis avril 2016 et ont disputé les deux tours qualificatifs de cette compétition. Nous n’avons pas joué de compétition, nous avons seulement réuni les jeunes, et un match de préparation contre Shark XI FC (0-0) il y a six ou sept mois. On a joué un autre petit match, il y a un mois, qu’on a perdu contre Renaissance du Congo (0-1) mais pas avec tous les joueurs dont on dispose maintenant. Donc, on a vraiment un déficit au niveau de la cohésion, du travail, de l’expérience. On va aller jouer avec le cœur, avec l’envie de faire quelque chose de bien », a souligné le sélectionneur des Léopards cadets de la RDC.

Avant d’épiloguer sur le nombre des joueurs que doit préciser l’organisateur du tournoi : « En ce qui concerne le nombre des joueurs, l’organisateur du tournoi a, dans un premier temps, limité le groupe à dix-huit joueurs par sélection. Ensuite, on a parlé de vingt-deux. On attend donc l’information précise à ce sujet. On espère que ce nombre sera de vingt-deux, ce qui sera assez facile à gérer. Mais pour l’instant, on travaille avec dix-huit joueurs ».#Martin Enyimo#Rdcongoleopardsfoot.com#

Laisser un commentaire

comments