Le derby du Pool Malebo entre les léopards RD Congo et les Diables rouges du Congo-Brazza a tenu ses promesses. Un match d’un très bon niveau de jeu, à plusieurs rebondissements mais, qui s’est terminé à l’avantage des Kinois sur l’inattendu score sans appel de 3 buts à 1 après une mi-temps de parité, d’un but partout. Et, la manière y était dans ces deux réussites congolaises des deux rives du Grand fleuve Congo.

 

D’abord, côté Léopards RD Congo pour l’ouverture du score par un Cédric Bakambu qui devait s’offrir un cadeau de mariage à la 20’, en prenant à défaut sur le 1er poteau, l’expérimenté Mouko Barel dans les perches, pour le 1-0. Le stade des Martyrs, à moitié désert, les prix  des places ayant été majorés du simple au double, n’avait pas son beau monde de grands événements sportifs. Il s’est tout de même mis debout pour saluer cet exploit de Bakagoal sur un super service en profondeur de Chancel Mbemba Mangulu, relayé au passage par Jacques Maghoma.

Alors qu’on s’attendait à ce que les Léopards corsent l’addition, ce sont plutôt les Diables rouges qui reprendront le commandement des opérations, par des incursions en cascade, surtout durant le dernier quart d’heure avant les citrons. On s’acheminait tranquillement vers un 1-0 à l’avantage de l’équipe visitée, après que l’arbitre protocolaire Andriamiharisoa Hubert Marie-Bruno ait brandi le panneau électronique indiquant « petite minute » de temps additionnel. Un curieux relâchement s’observera dans la défense des léopards, laissant libre voie à Thierry Bifouma pour décrocher un tir meurtrier dans les 20 mètres qui ne pardonnera nullement à Ley Matampi Vumi, l’obligeant à s’étaler de tout son long alors que le cuir s’en allait mourir au fond des filets. Egalisation des Diables rouges dans l’unique et seule minute de récupération comme on dit aussi.

C’est clopin-clopant que du côté de la RD Congo, le latéral gauche, Fabrice N’Sakala, terminait sa

première période. Le sélectionneur principal, Jean-Florent Ibenge Ikwange, n’avait pas d’autre option que procéder à un 1er changement à la reprise, avec la montée de Issama Mpeko Djo à la place de Fabrice N’Sakala, blessé  dans l’entre-temps. C’est alors que les poulains de Jean-Florent Ibenge Ikwange reprendront l’initiative dans le jeu. Un bon pressing haut, coulissement de part et en part sur fond d’une parfaite occupation de l’entrejeu avec un Chancel Mbemba Mangulu de grand jour et Jacques Maghoma, ayant repris ses marques…

Il fallait aussi un peu plus de percussion à l’attaque. Le sélectionneur principal des Léopards RD Congo, Jean-Florent Ibenge Ikwange, procède à son 2ème changement du match : Benik Afobe contre Gaël Kakuta, descendu à la 54’ alors qu’une minute avant, Junior Kabananga qui n’avait pas de réussite en cette soirée sabbatique du 10 juin 2017, venait, une fois de plus, de butter contre le gardien diablotin, Mouko Barel. Il fallait attendre la 59’ pour que l’on ait quelque chose à mettre sous la dent, une fois de plus avec le phénoménal Bakagoal, Cédric Bakambu, qui s’est distingué, une fois de plus, comme un véritable renard des surfaces. Dans un cafouillage digne d’une partie de billards, l’attaquant congolais, on ne sait trop comment, s’est retourné avec son ballon avant de décrochera un tir dans la mêlée. Une fois de plus, Mouko Barel n’avait qu’à constater le doublé de Bakambu, et les dégâts du  2-1.

Les Léopards venaient prendre, à partir de ce moment, une sérieuse option vers la victoire finale et empocher du coup, les trois premiers points de ces mini-championnats des éliminatoires de la CAN-Cameroun 2019 qui est à sa 1ère journée. Mais, contre toute attente, l’on sentira, après le doublé de Cédric  Bakamabu, de nouveau un relâchement côté Léopards. Les Kinois seront acculés de plus belle avec en prime, une série de près de six corners, improductifs malheureusement pour les Diables rouges.

Alors que tout le monde s’attendait à ce que Junior Kabananga, pas bien dans sa peau, soit remplacé par du frais, c’est à un changement hors normes qu’on aura droit, dirait-on. Un défenseur, Christian Luyindama Nekadio, contre un attaquant de pointe, double buteur de surcroit du match. Si les gradins ont houspillé, le banc par contre était conscient de ce coaching qui s’est avéré payant au finish. La raison était toute simple. On le saura à la conférence de presse de Jean-Florent Ibenge Ikwange après le match. Cédric Bakambu ne tenait plus sur ses pieds. Il avait des crampes et demandait à sortir… Il sortait de fin de championnat et de son mariage. Il fallait, pour le coach des Léopards, assurer ses arrières au moment où l’on avait l’avantage au score (2-1).

Coaching payant après tout, car les Léopards se sont stabilisés sur les lignes arrières avec l’arrivée de Christian Luyindama Nekadio dans l’axe… Mais, les poulains d’Ibenge Coaché continuaient à subir… Jusqu’à la 90’ dans l’attente du panneau électronique d’indication du temps additionnel. C’est à ce moment qu’en contre attaque, amorcée du côté d’Issama Mpeko Djo, impérial latéral gauche depuis la sortie de Fabrice N’Sakala, héritant d’un coulissement de Benik Afobe sur service de Jacques Maghoma, Chancel Mbemba Mangulu amortit de la poitrine et reprend d’une demi-volée du pied gauche… Pas de pitié pour Mouko Barel qui venait ainsi d’être pris de défaut pour la 3ème fois à la 90’. Score : RD Congo 3 – République du Congo 1.

C’est sur ce score final (3-1) que l’arbitre central, Nampiandraza Hamada El Moussa, renverra les eux équipes dans les vestiaires. Les léopards RD Congo venaient de tenir parole et d’éviter d’être chicotés à Kinshasa, devant leurs femmes et enfants. Une bonne opération pour les Congolais de la rive gauche pour ce match RD Congo vs Congo-Brazza qui, en fait, est le premier et l’unique de cette compétition, programmé pour cette année 2017. Les autres prochaines journées se joueront en effet l’année suivante, en 2018, avec un très attendu Libéria vs RD Congo à Monrovia au mois de mars de l’année prochaine.

 

LES EQUIPES

LEOPARDS RD CONGO : 1. Ley Matampi Vumi 2.  Jordan Ikoko 3. Fabrice N’Sakala (46′ : Issama Mpeko Djo) 4. Bope Bokadi Merveille 5. Gabriel Zakuani 6. Chancel Mbemba Mangulu 7. Gaël Kakuta (53′ : Benik Afobe) 8. Jacques Maghoma 9. Cedric Bakambu (84′ : Christian Luyindama Nekadio) 10. Junior Kananga Kalonji 11. Firmin Mubele Ndombe/ RESERVES : 12. Joel Kiassumbua 13. Christian Luyindama Nekadio 14. Issama Mpeko Djo 15. Remy  Mulumba 16. Yeni Atito Ngbakoto 17. Ricky Tulenge Sindani 18. Benik Afobe

DIABLES ROUGES CONGO-BRAZZA : 1. Mouko Barel 7. Onianghe Prince 2. Nganga Francis 3. Baudry Marvin Tony 5. Badila Tobias 8. Ndinga Delvin 12. Bouka Moutou Arnold 13. Bifouma Thierry 15. Mabiala Chaarlevy 17. Massengo Jordan 18. Bahamboula Dylan/ RESERVES : 16. Mafoumbi Christopher 4. Itoua Baranger 9. Ganvoula Silvère 10. Dore Fereboy 11. Nguessi Ondama Fabrice 6. Avounou Durel 14. Binguila Dardy#Jerry Angengwa#Rdcongoleopardsfoot.com#

 

Laisser un commentaire

comments