Il y a lieu de s’en convaincre. Cet après-midi du lundi 25 janvier 2016, le «Team 243 CHAN 2016» de Florent Ibenge Ikwange ne se fera pas des états d’âme. Ils ne veulent pas s’arrêter en si bon chemin. D’autres belles pages, ils veulent en écrire davantage. Déjà, face aux Lions indomptables du Cameroun qui négocieront fort leur qualification face aux Léopards qui ne veulent rien lâcher au passage.

Au petit-dejeuner de la matinée, le Vice-président de la FECOFA et Coordonnateur des Equipes nationales de la RD Congo, monsieur Théobald Binamungu l’a confirmé une fois de plus : « Il ne peut y avoir quelque arrangement dans un match de football. Cela serait un déshonneur… les Léopards joueront pour battre les Lions indomptables du Cameroun. La RD Congo voudrait d’un carton plein».

Avec 4 points à leur actif, un nul placeraient les Lions du Cameroun en meilleure posture par rapport à l’Angola, déjà éliminé et l’Ethiopie qui avec 1 point, pourrait se relancer en cas de victoire sur l’Angola avec plus de 2 buts, en comptant sur une grosse victoire de la RD Congo. On n’en est pas encore là et rien n’est encore définitif…

Côté Congolais, dans leur mental, comme ne cesse de la répéter le coach Florent Ibenge Ikwange dans sa nouvelle conception de jeu, en bon compétiteur, on monte sur le terrain pour gagner. Les Léopards RD Congo sont ainsi astreint à la ferme « volonté de gagner, à la confiance en soi et en ses coéquipiers, la non-contestation des décisions des arbitres et surtout, à l’envie de se donner et de se faire du plaisir ».

Et, le coach Florent Ibenge Ikwange ne s’en cache pas. Il est confiant en ses capacités et à la connaissance de ses adversaires comme il l’a confié à Cafonline au terme de sa belle victoire sur l’Angola : « Les matches ne se ressemblent pas. Il faut savoir observer l’adversaire. J’ai la chance d’avoir dans mon équipe des joueurs avec lesquels j’ai la possibilité de changer d’organisation. Aujourd’hui, ça a fonctionné comme cela avait fonctionné contre l’Ethiopie, tant mieux pour nous. Pour la suite, Il faut qu’on soit un peu plus mature, qu’on sache conserver le ballon. On est en train d’avancer petit à petit ».

C’est cette nouvelle recette de Florent Ibenge Ikwange lors de ce CHAN-Rwanda 2016 qui fait de l’équipe congolaise un véritable rouleau compresseur. Désormais, on parlera avec un peu plus de respect de la RD Congo qu’il y a quelques années en foot. Comme on le dirait chez nous, « RDC, EKOLO YA MAKASI ! ». Comprenne qui pourra. Les Ethiopiens en savent quelque chose. Les Angolais également. Pourquoi pas les Camerounais aussi, au soir de ce lundi 25 janvier 2016…#fecofa#Rdcongoleopardsfoot.com#

Laisser un commentaire

comments