Avant le deuxième match du groupe C, qui a vu la RDC et la Côte d’Ivoire faire match nul (2-2), à Kinshasa on pronostiquait pour une qualification obtenue au bout de 90 minutes de jeu face à des Ivoiriens à la peine lors de la première journée (0-0, face au Togo).

Hypothèse tout à fait envisageable. En cas de victoire face aux Eléphants, les Congolais auraient été effectivement qualifiés.

Il n’en fut rien. La faute au capitaine ivoirien. Alors que les Léopards menaient sur le score de deux buts à un (et étaient virtuellement qualifiés pour les quarts de finale), Serey Dié tire vers le but congolais. Le défenseur central congolais Marcel Tisserand se jette mais dévie le ballon dans son propre but. 2-2, sera le score final du match.

Un résultat qui, couplé à la victoire du Maroc sur le Togo (3-1), permet encore aux quatre équipes de ce groupe d’espérer une qualification.

Avant les matches de la troisième journée qui vont opposer ce mardi soir Congolais et Togolais à Port-Gentil ; et Ivoirien et Marocains à Oyem, nous avons sorti nos calculatrices pour savoir dans quel cas la RDC peut se qualifier ou être éliminée. Et ce n’est pas si simple…

En cas de victoire

Si les Léopards l’emportent ce soir face aux Eperviers, les Congolais n’auront pas de calcul à faire. Ils n’auront même pas à chercher à connaître le résultat de l’autre match du groupe.

Kebano et ses coéquipiers vont courir vers les gradins, où des dizaines de Congolais seront massés pour danser « Fimbu » (chicotte, en lingala).

La RDC sera alors qualifiée pour les quarts de finale en tête de son classement (7 points).

En attendant le dénouement du groupe D, « la chicotte » sera rangée. Florent Ibenge et ses poulains pourront s’écrier dans la nuit gabonaise : AU SUIVANT !

En cas de match nul

S’ils sont contraints au nul, les Léopards danseront aussi « Fimbu » mais pas trop. Ils seront certes qualifiés pour les quarts de finale de la compétition, mais pas certains de terminer premiers.

Une victoire du Maroc, par exemple, propulserait les Lions de l’Atlas à la tête du groupe. Une place convoitée puisqu’elle permet d’éviter de croiser le premier du groupe D.

En cas de défaite

C’est ici que nous avons eu recours à notre calculatrice. Ou plutôt au règlement de la Confédération africaine de football (CAF).

Si les Léopards perdent face au Togo, il est certain que la « chicotte » ne sera pas brandie.

Une défaite congolaise compromettrait gravement la qualification des médaillés de bronze de la dernière Coupe d’Afrique des nations.

En termes clairs, si le Togo bat la RDC, les deux équipes auront chacune quatre points. Les regards seront alors tournés vers l’autre duel du groupe.

Une victoire du Maroc ou de la Côte d’Ivoire n’arrangerait pas les choses pour les Congolais. Les Lions de l’Atlas compteront 6 points et seront directement qualifiés. Au cas où les Eléphants gagneraient, ils totaliseraient 5 points et seront qualifiés.

Dans ce cas de figure, qu’adviendrait-il de la RDC et du Togo, disposant chacun de 4 points ?

Ce que dit le règlement

L’article 74 du règlement de la CAN indique dans son alinéa 1 :

En cas d’égalité de points entre deux équipes, au terme des matches de groupe, les équipes seront départagées selon les critères suivants dans l’ordre indiqué ci-dessous :

1. Le plus grand nombre de points obtenus lors de la rencontre entre les deux équipes concernées

2. La différence de buts sur l’ensemble des parties disputées dans le groupe

3. Le plus grand nombre de buts marqués sur l’ensemble des matches de groupe

4. Un tirage au sort effectué par la Commission d’organisation

Pas besoin d’un juriste pour interpréter. Si le Togo gagne ce soir, la RDC sera dans une situation très compliquée.

Mais c’est le résultat du match Côte d’Ivoire vs Maroc qui va déterminer le classement final de ce groupe C.

Une victoire du Togo face à la RDC couplée à une victoire du Maroc ou de la Côte d’Ivoire éliminerait les Congolais.

En cas de match nul entre Marocains et Ivoiriens, trois équipes se retrouveront à quatre points: la RDC, le Maroc et le Togo. La Côte d’Ivoire, championne d’Afrique, sera éliminée.

Ce que dit le règlement

L’alinéa 2 de l’article 74 de la CAN stipule :

En cas d’égalité de points entre plus de deux équipes à l’issue des matches de groupe, les équipes seront départagées selon les critères suivants dans l’ordre indiqué ci-dessous:

1. Le plus grand nombre de points obtenus dans les rencontres entres les équipes concernées

2. La meilleure différence de buts dans les rencontres entres les équipes concernées

3. Le plus grand nombre de buts marqués dans les rencontres entres les équipes concernées.

En cas de victoire des Togolais sur les Congolais, on se retrouvera dans ce cas de figure :

La RDC a battu le Maroc qui a battu le Togo qui, à son tour, a battu la RDC. Les trois équipes ont chacune trois points en comptabilisant les points récoltés lors de leurs rencontres directes.

Les trois équipes seront donc départagées au regard de la différence de buts dans leurs rencontres directes.

Le Maroc qui a battu le Togo sur le score de trois buts à un dispose d’une bonne marge. Si les Léopards de la RDC perdent face au Togo par un écart de moins de deux buts, ils seront qualifiés avec les Marocains.

Pour se qualifier, le Togo doit battre la RDC par au moins deux buts d’écart.

Quoi qu’il en soit, la fable que l’on racontera cette nuit sera celle du Lion, du Léopard, de l’Epervier et de l’Eléphant. Deux seront heureux, deux autres malheureux.

Classement du groupe C avant la 3e journée :

 

 

#Team243#Léopards#radiookapi#Rdcongoleopardsfoot.com#

Laisser un commentaire

comments