DJO ISSAMA MPEKO, ANTHONY MOSSI, BENIK AFOBE, KABONGO KASONGO, BEN MALANGO, BOBO UNGENDA,… REVENT D’UN GRAND COUP A JOUER

Djo Issama Mpeko passe présentement pour le plus régulier et constant du groupe. Du regroupement à Béatrice Hôtel de la Gombe à Kinshasa, un certain lundi 21 mai 2018, à la prise de possession du Presidential Hotel de Port Harcourt au Nigeria au matin du vendredi 26 mai 2018, le nouveau groupe des Léopards seniors Pro-A, pour le dire ainsi, au regard de la configuration actuelle de cette sélection de Jean-Florent Ibenge, semble battre au tempo de l’un des doyens de cette Nationale, Djo Issama Mpeko, qui passe pour l’instant pour l’international congolais le plus régulièrement convoqué, constamment titulaire, depuis l’avènement de Jean-Florent Ibenge Ikwange à la tête des Léopards RD Congo et même avant l’avènement du technicien congolais à qui l’on doit présentement une place sur le podium de grandes nations du football du continent. Issama était déjà avec Claude Leroy, Patrice, Neveu et Robert Nouzaret avant que n’arrive Jean-Florent Ibenge Ikwange.

A l’impossible, nul n’est tenu dit-on. Au regard de l’indisponibilité de nombre des Pros congolais expatriés, Jean-Florent Ibenge Ikwange s’est essentiellement reposé sur les grandes équipes du pays pour asseoir sa sélection des joueurs évoluant au pays, communément appelés « les locaux », sans en attribuer une quelconque connotation péjorative comme d’aucuns le soutiennent. Tous ces joueurs de l’AS VClub, du Tout-puissant Mazembe-Englebert, de Sa Majesté Sanga Balende, de Daring Club Motema Pembe-Imana tout comme de l’AS Maniema Union, sont aussi des professionnels mais, évoluant au pays.

L’absence des expatriés généralement convoqués leur donne là une superbe opportunité de se faire valoir, pourquoi pas de se faire désiré et convoqué ultérieurement par le sélectionneur principal de la RD Congo, Jean-Florent Ibenge Ikwange, en qui la Fédération congolaise de football association (FECOFA) a encore renouvelé sa confiance en vue de la rallonge du contrat avec l’Equipe nationale, les Léopards, en vue de prochaines échéances dont la plus urgente est la qualification à la phase finale de la CAN-Cameroun 2019.

PAS DE COMPLEXE.- Le moins que l’on puisse dire pour l’instant est que l’ambiance est bon enfant dans le groupe. Bien qu’ils se refusent à toute pompeuse déclaration, les internationaux congolais ne manquent de lâcher, de temps en temps, quelques bribes de phrases assez éloquentes qui traduisent leur état d’esprit. En tout cas, ils ne seront pas de victimes expiatoires face aux Super Eagles du Nigeria.Bien au contraire, ils auront face à eux, l’ambassadeur du football africain en Russie, à la Coupe du monde; de quoi les galvaniser, les booster à donner le meilleur d’eux-mêmes. Comme nous l’a du reste rassuré le doyen des Léopards, Djo Issama Mpeko,  « Nous serons onze-onze sur le terrain et il faudriat attendre les 90 minutes pour dire quoi. Nous jouerons sans complexe du tout et comptons réaliser le meilleur résultat possible ».

L’un des jeunes gardiens des Léopards récemment à sa 2ème convocation, Anthony Mossi, sociétaire de Chiasso en Suisse, se sent dans le meilleur de monde avec ses pairs dans l’actuelle sélection des gardiens avec Auguy Kalambay et Jackson Lunanga : « Nous vivons et travaillons en parfaite harmonie et serons de coeur, du moins pour ceux qui ne seront pas montés en premier, avec celui qui sera titularisé lors du match contre le Nigeria Car, quelque soit nos aptitudes, tous les trois, nous ne pouvons monter au même moment dans les perches. Je crois en mes coéquipiers qui sont à même de réaliser un hold up en terre nigériane ».

OPTIMISME.- Lui, il revient dans la sélection, depuis la Cosafa Cup 2016 en Namibie, Beaudrick Bobo Ungenda Muselenge, défenseur axial de son état, actuellement dans Primeiro do agosto en Angola. Il se plait bien de la sélection bien qu’il regrette l’absence des autres Pros pour telle ou telle autre raison. « Cependant, tous, sommes Congolais et partout où l’on se trouve, si l’on est appelé pour servir les couleurs nationales, on doit toujours répondre présent. Un bon résultat face au Nigeria, nous le réussirons; surtout que tous, sommes en compétition. Qu’on ne nous minimise pas » a t-il lâché au finish.

A l’attaque, Benik Afobe, professionnel expatrié évoluant en Grande Bretagne, s’est fait accompagné de ses parents. Sans ambages, il secoue la fibre patriotique en ces termes : « C’est un appel sous le drapeau. J’avais fais le choix de jouer pour  la République démocratique du Congo, ce qui m’a valu maintes privations en Grande Bretagne, aussi je ne trahirai jamais la cause nationale. La mère patrie d’abord… Nous ne serons pas ridicules au du lundi 28 mai 2018 ».

Dans le même compartiment offensif, outre le grand batailleur et barroudeur Benik Afobe, le coach Jean-‘Florent Ibenge Ikwange dispose encore d’autres cartouches à l’instar de Kabango Kasongo, attaquant vedette de Zamalek d’Egypte et Ben Malango Ngita, le goal-getter du Tout-puissant Mazembe. L’un comme l’autre nous ont rassuré qu’ils sont au meilleur de leur forme et se soumettent à la sanction du coach dans ses choix. « Je donnerai le meilleur de moi-même une fois fois que je serais sur le ground » nous a confié Kabongo Kasonngo tandis que Ben Malango Ngita, chiche en propos, rassure avec un optimisme sans pareil : « Pourquoi pas ramener le meilleur résultat possible de Port Harcoourt? ». C’est pour dire que le mental est au b eau fixe…#j. Angengwa#rdcongoleopardsfoot.com

Laisser un commentaire

comments