L’international congolais Cédric Bakambu a été tout récemment recruté par le club chinois de Beijing Guoan contre une somme record de 74 millions d’euros, faisant de lui, le joueur africain le plus cher de l’histoire.

Ce transfert historique est intervenu au moment où il éclaboussait de tout son talent avec la formation de Villarreal (D1 Espagne), et que d’après plusieurs spécialistes du ballon rond, sa prochaine destination serait sans doute dans un top club. Dans un documentaire de 42 minutes réalisé par Daymolition, publié par le joueur lui-même, ce dernier revient sur les grands moments de cette transaction. Cédric Bakambu relate le début des événements, comment a-t-il pris cette décision, et donne ses motivations.

« A Villarreal j’étais en train de faire la meilleure saison de ma carrière. Tout allait bien et les chinois sont venus me voir. Dès le mois de septembre, j’ai eu les premiers contacts, je leur ai dit que je n’étais pas intéressé. J’étais bien, dans une spirale positive à Villarreal… je voudrais rester, confirmer, terminer la saison. Mon agent les a en quelque sorte refoulés. J’ai continué la saison, je marquais mes buts et j’étais tranquille. », a déclaré Cédric Bakambu.

Bakambu séduit par l’offre chinoise

« Un mois après, au mois d’octobre, mon agent me rappelle et me fixe rendez-vous. (Je sais que tu n’es pas trop emballé par la Chine mais là j’ai une offre et je suis obligé de te l’amener en personne. On commence à toucher des montants assez exceptionnels dans le milieu de football.), lui dit son agent. J’ai pris l’offre et je l’ai regardée dans les yeux. Je lui ai dit que ce sera très compliqué de dire non. Il m’a demandé de prendre tout mon temps en me laissant 2 semaines pour réfléchir. Tous les jours j’étais là en train de regarder le contrat de l’offre chinoise. J’en parlais avec ma femme à la maison, à ma mère et d’autres membres de ma famille. Nous hésitions tous…Mais après on s’est rendu compte que c’était juste une belle opportunité. », a-t-il poursuivi.

Bakambu assume son choix

« J’ai beaucoup voyagé dans ma carrière, j’aime les voyages. Je n’ai pas peur des risques. Je demande conseil mais au finish c’est toujours moi qui tranche. Ce fut le cas lors de mon passage en Turquie, à Bursaspor. Tout le monde voulait que je reste en France, on me voyait dans un club de Ligue 1 et j’ai pris un peu tout le monde à contre-pied. Et ça s’est avéré un choix payant par la suite. Je suis très fier de porter ces nouvelles couleurs. J’espère que ça m’apportera chance et que je vais marquer beaucoup de buts si ce n’est plus que depuis le début de ma carrière. », a conclu Cédric Bakambu.#Japhet Toko#Rdcongoleopardsfoot.com#

Laisser un commentaire

comments