Jean Florent Ibenge, sélectionneur d’équipe nationale de la RDC , est revenu sur le stage du Kenya qui sera conclu par un match amical contre la sélection .

il pense que ce match vient au bon moment et qu’il profiter de toutes les journées FIFA pour la progression de l’équipe nationale. Ibenge a promis que cette rencontre sera aussi une occasion de parler sans tabous de toutes les mauvaises choses qui se sont passées à la CAN, au Gabon afin d’avancer et surtout de se qualifier pour la Coupe du Monde 2018 qui aura lieu en Russie.

Dans une interview accordée aux journaliste avant son départ pour Nairobi, Florent a précisé le nombre des Léopards sélectionnés pour ce match amical et a expliqué les raisons des absents.

Comment trouvez-vous cette rencontre?

C’est un match qui arrive juste après la CAF au Gabon. Il faut mettre à profit toutes les dates FIFA pour la progression de l’équipe nationale.  On profite des matchs amicaux pour tester les nouveaux joueurs. Ce match arrive à point nommé. On va voir les nouveaux et parler de la CAN pour que les mêmes choses ne se répètent pas à la phase finale. Parce dans la phase finale vous ne pensez pas seulement au match mais aussi à d’autres revendications.

Le match sera comment à Nairobi et vous amenez combien des joueurs?

J’amène 23 joueurs. On devrait être à 27 comme voulu mais certains joueurs ne seront plus là comme Steven N’zonzi, Chadrack Akolo  et Rifi Mandanda qui malheureusement nous rejoindra la prochaine fois. Chadrack Akolo a un problème avec son club et des papiers au niveau de  suisse. Donc c’est dossier non-terminé. Steven N’zonzi a demandé un petit temps. Riffi avait un match important avec son club »

Et Cédric Bakambu ?

On n’a pas pu parler au téléphone mais il devrait être là et on va pouvoir mettre les choses à plat.

C’est une occasion de parler de la CAN puisque il y a ceux qui ont été frustrés parce a’ils n’ont pas pu jouer

Oui c’est une occasion pour parler de tout ça. On va rester pendant une bonne semaine pour se parler les yeux dans les yeux sans tabou. D’ailleurs on n’a jamais eu des tabous. Mais qu’un joueur soit frustré parce qu’il n’a pas joué il n’y a pas de soucis. Ce sont eux-mêmes qui se classent sur le terrain. Je dis la vérité. On n’a pas pu parler depuis notre élimination de la CAN. On est rentré trop vite. On n’était pas dans l’esprit de parler. Vous savez on est revenu avec un membre du staff décédé. Et d’ailleurs, il n’est jamais bon de parler à chaud. Là, il y a beaucoup d’eaux qui sont passées sous le pont. On va pouvoir s’assoir et parler calmement pour regarder justement cette Coupe du Monde parce qu’il nous reste seulement deux matchs. C’est quelque chose exceptionnelle si ça s’est produit. Il faut aller de l’avant et donc il faut gober toutes les mauvaises  choses qui sont passées avant.

Vous êtes sélectionneurs de l’équipe nationale, ça vous chagrine de voir plusieurs équipe ?

On a voulu être à 4 mais là les choses ne sont pas bien passée, on reste avec Mazembe qui jouera le barrage, on essaiera d’aller au bout tous deux ». Suis pas content de voir Kebano et Mpoku être remplaçant je leurs dis, maintenant qu’ils sont titulaires c’est bien, mais voir Botaka en troisième division c’est pas bien, j’ai dis à Tisserand qu’il ne pas moins que ces africains qui jouent à Manchester United, je vais que demain nous ayons des joueurs au Real Madrid, à Barcelone, à Manchester United etc, mon discours quand je les ai contacté, c’était leurs dire pourquoi nous nous pouvons pas se qualifier à la coupe monde, c’est pourquoi quand on joue un match on joue pour le gagner et si l’adversaire nous semble plus difficile on lui complique la tâche et s’il ne faut pas gagné il faut faire match nul.#Michel Tobo#Rdcongoleopardsfoot#

Laisser un commentaire

comments